M15 - Image Header
Image
Une complicité bienvenue 3 acteurs
Titre

UNE COMPLICITE BIENVENUE !

M12 - Texte

Les Ch'tis dans l'œil de
Jean-Claude Lother

Lieu de tournage de scènes culte du plus grand succès cinématographique français de tous les temps, la Cité des Électriciens vous présente, au travers 45 clichés, le travail de Jean-Claude Lother, photographe de plateau de Bienvenue chez les Ch’tis.

Acteurs de Bienvenue chez les Ch'tis - Jean-Claude LOTHER


Par ailleurs témoin privilégié du tournage de la série Baron Noir ou de films plus dramatiques tels que Joyeux Noël, Jean-Claude Lother montre le cinéma en train de se faire.

Que la photographie témoigne du regard et de la parole de Dany Boon, Christian Carion, Arnaud Desplechin ou Lucas Belvaux, que vous entriez l’espace d’un instant dans l’intimité de Catherine Deneuve ou Corinne Masiero, Jean-Claude Lother vous invite à mieux apprécier le changement de regard que le 7e art porte sur notre région.
Bienvenue sur le terrain complice d’un territoire qui fait d’autant mieux son cinéma qu’il est empreint d’une profonde humanité.

Photos de Jean-Claude Lother


Amusez-vous à retrouver les lieux de tournage de Bienvenue chez les Ch’tis dans les voyettes de la Cité. Mais rassurez-vous, on vous aide !


Rétrospective
des précédentes expositions

Une cité à taille humaine (2021 - 2022)

Une cité à taille humaine

La Ville au fil de la brique (2021)

Exposition La ville au fil de la brique

Quand le design rend visite au patrimoine
par le collectif de designers Æquo (2020)

Affiche Aequo

 

Le monde d'après
par le photographe Thierry Girard (2019)

Mustang Burger

 


Le jardin imaginaire
par la plasticienne Xuefeng Chen (2019)

Xuefeng Chen

 

La Cité
des Électriciens

Rue Franklin
62700 Bruay-la-Buissière
03 21 01 94 20
Ouvert du mercredi au dimanche de 13h à 18h

icone fermer
Maison d'ingénieur : salle d'expositions
Il s’agit de la plus ancienne cité minière subsistant dans le Bassin minier du Pas-de-Calais. Elle constitue une véritable charnière dans l’histoire de l’habitat ouvrier. Elle témoigne en effet de la progressive évolution de l’habitat ouvrier au XIXe siècle.